Les cartes à gratter des CE2-CM1 de l’école Deyries (Bordeaux)

Voici une nouvelle présentation d’une production artistique des CE2-CM1 de l’école Deyries à Bordeaux. Merci à eux de nous partager leurs idées !

À l’approche de Noël, nous avons réalisé des cartes à gratter pour les offrir à nos proches.

Tout d’abord, nous avons plié une feuille de dessin épaisse en deux et recouvert une des faces avec des craies grasses de couleurs différentes.

Puis nous l’avons « tartinée » de peinture acrylique noire (toute autre sorte de peinture ne conviendrait pas). Quand elle a été bien sèche, nous avons utilisé différents outils pour dessiner en grattant la couche de peinture noire: des aiguilles à tricoter, des clous, des vis, des pointes sèches, des râpes à fromage, des fourchettes, des couteaux, et même un tricotin !

Nous sommes très contents du résultat !

Léo Drouyn et les CE2-CM1 de Bouliac

Cette année, dans le cadre du projet Léo Drouyn, Passeur de patrimoine, les CE2-CM1 de l’école de Bouliac se sont beaucoup investis dans le dessin afin de préparer leurs gravures de fin d’année. Voici un florilège de leurs réalisations, d’un herbier aux gravures sur emballage alimentaire, en passant par les contes et des exposés sur le Castel de Vialle et la Maison Vettiner, au travers de multiples techniques. Quel travail !

Questionnaires accompagnant l’exposition itinérante sur Léo Drouyn

En 2016, le CLEM a élaboré avec les conseillers pédagogiques EAC de l’Académie de Bordeaux une exposition itinérante intitulée « Léo Drouyn, Passeur de patrimoine » pour les classes participant aux ateliers Léo Drouyn. Constituée de onze panneaux souples, cette exposition gratuite vient compléter notre offre pédagogique.

Ce sont les CM2 de l’école de Tresses qui en ont profité les premiers et ont réalisé des questionnaires portant sur certains des panneaux. Voici leur travail, merci à eux de le partager !

Cliquez pour télécharger : Questions

Une nouvelle écrite par les CM1/CM2 de Macau

 

Cette année toutes les classes de  l’école de Macau ont  participé à la rédaction du livre de l’école élémentaire. Les élèves, quel que soit leur âge, se sont investis et impliqués dans la rédaction et l’illustration des textes.

Voici en avant-première, avant la parution de l’ouvrage, la fabuleuse histoire écrite par les élèves de Monsieur Lafon !

Merci et bravo à tous les élèves de cette classe.

Pour télécharger l’histoire que vous pourrez lire avec vos classes il vous suffit de cliquer sur ce lien : NouvelleMacau

Création de carreaux médiévaux

Par les CE2 de l’école Marie Curie de Sadirac

Notre classe de CE2 de Sadirac a réalisé un projet de carreaux médiévaux avec l’aide de l’atelier de poterie de notre village. Il s’agissait de fabriquer des carreaux bicolores à décor incrusté comme ceux que l’on trouve au sol dans les châteaux et églises du Moyen-Age.

En classe, après avoir observé des photos de différents carreaux provenant de fouilles archéologiques, nous avons réalisé chacun un dessin soit à l’aide du compas, soit en s’inspirant des motifs des décors végétaux observés. Nous avons reproduit notre dessin bicolore sur un papier calque.

A l’atelier de poterie, nous avons aplati de la terre pour faire des plaques. Nous avons reproduit le dessin en poinçonnant le calque sur la terre fraîche. Nous avons ainsi réalisé chacun notre tampon, une matrice avec notre motif en relief.

Après quelques jours de séchage elle était suffisamment dure pour servir à reproduire le motif choisi. Il suffisait de l’appuyer sur une plaque carré de terre crue pour voir apparaître les dessins en creux. Nous avons ainsi fait chacun quatre carreaux par estampage.

Nous avons laissé séché les carreaux quelques jours, puis nous avons rempli les creux avec une terre argileuse colorée avec des pigments naturels rouges.

Ensuite, nous avons gratté la terre en trop, puis découpé les côtés des carreaux bien « carré », c’est la paraison.

Une semaine après, pour voir réapparaître la netteté du dessin, il a fallu poncer la surface déjà un peu sèche, en frottant bien régulièrement.

Après un séchage complet de plusieurs semaines, le potier a fait cuire les carreaux 24 heures dans un four chauffé à plus de 1 000°C. 

Nous avons présenté nos carreaux lors de la fête de la poterie du village !