Journal de l’école Suzanne Lacore de Saint-André-de-Cubzac

La classe de CM1 A de l’école Suzanne Lacore réalise un journal, le JDSE ou « Journal des  Supers Élèves » ! Il comprend de nombreux articles sur les activités scolaires et loisirs des élèves, des interviews ainsi que des jeux.

Pour leur numéro de fin d’année (avril-mai-juin), ils ont concocté un hors-série supplémentaire présentant l’ensemble du parcours Léo Drouyn passeur de patrimoine. Un grand merci à eux pour ce numéro spécial sur notre cher Léo et pour tout leur travail au long de l’année !

Pour consulter le journal en entier, c’est par ici : journal 4 cm1 a avec hors série

Myosotis et encres végétales : les œuvres des CE1 de Virelade

Cette année les CE1 de l’école de Virelade ont travaillé sur deux projets annuels : Jardins et patrimoine mais aussi Chante école. De plus, ils ont réussi à lier les deux projets en illustrant à l’aide d’encres végétales la mise en chanson du poème Myosotis d’Alphonse de Lamartine.

Chou, curcuma, brou de noix… le résultat est superbe !
Cliquer ici pour voir les illustrations aux encres végétales

Pour écouter la chanson Myosotis :

Afin de compléter le travail de l’année sur les végétaux, les élèves ont également réalisé des cyanotypes à partir de feuilles et de plantes récoltées pour confectionner leurs herbier :  après avoir enduit à l’avance le Canson des élèves avec un produit photosensible, ils ont choisi la plante de leur herbier qu’ils préféraient, l’ont posée dessus, mis une plaque de verre, découvert au soleil l’effet produit, rincé le papier à l’eau et fait sécher sur un filet de but avec des pinces à linge.

Là aussi le résultat est magnifique : bravo à eux ainsi qu’à leur enseignante pour le travail accompli et leur implication dans ces deux projets !

Contes des origines – Le bestiaire des 6e du collège Jacques Ellul de Bordeaux

Entre décembre et mars, les 6e du collège Jacques Ellul de Bordeaux ont réalisé un projet autour de l’écriture et des monstres :

L’objectif était de trouver pour les élèves un support stimulant à l’écriture. C’est en effet une activité anxiogène pour beaucoup.
En début d’année, nous avions lu plusieurs contes des origines sur le thème des animaux. Nous avons également étudié le schéma narratif des contes. Puis, dans un second temps, Lucie Blanchard, médiatrice au CLEM Patrimoine, est venue présenter aux élèves un bestiaire des animaux réels et fantastiques du Moyen Age. Lors de cet atelier, les élèves ont inventé leur propre « monstre » en mélangeant le corps de deux animaux choisis et en s’inspirant des enluminures étudiées.
Dans la dernière partie du projet, les élèves ont inventé le conte des origines de leur monstre. Pour cela, ils se sont appuyés sur le schéma narratif et sur les fiches outils construites en parallèle en français autour de la construction syntaxique.
Le rendu se fait sous forme d’un livre compilant leurs récits et dessins.

Pauline Girard, professeur en Segpa

Voici un extrait des contes réalisés par les élèves auxquels nous ajouterons bientôt une version PDF :